24 février 2013

CHAPITRE 2

LE REPENTIR

 

Le très haut a dit : " Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, peut-être reussirez vous" (24:31). Il a dit aussi : "Demandez pardon à votre Seigneur ; ensuite revenez à Lui" 11:3 Il swt a dit aussi : " Ô vous croyant : Repentez vous à Allah d'un repentir sincère" 66:8

13. Abou Houraîra (ra) a dit : "J'ai entendu le Messager d'Allah saw dire : " par Allah, je demande pardon à Allah et je me repens plus de soixante dix fois par jour" rapporté par Boukhâri

14. D'après Al-Agharr Ibn Yessar El-Mouznî (ra), le Messager d'Allah saw a dit : " Ô gens! Repentez vous et demandez pardon à Allah, car je me repens moi-même , plus de cent fois par jour." Rapporté par Moslem

15. D'après Abou Hamza Anas Ibn Mâlik El-Ansari, le serviteur du Messager d'Allah saw, le Prophète saw a dit : "Allah se réjoui plus du repentir de Son serviteur que l'un de vous ne se réjoui en retrouvant son chameau qu'il avait perdu dans le désert" rapporté par Boukhâri et Mouslim

Dans une version attribuée à Moslem, il y est dit : Allah se réjouit du repentir de Son serviteur lorsqu'il se repent, plus que ne se réjouit l'un d'entre vous qui, étant avec sa monture dans une terre déserte, voit celle ci lui échapper en emportant avec elle sa nourriture et son eau. Alors, desespéré il s'installe à l'ombre d'un arbre et s'endort sans espoir. Tandis qu'il est là, il rouvre les yeux et voit que sa monture se trouve devant lui. Il le prend par la bride et, au comble de la joie, s'écrit : "Mon Dieu, Tu es mon serviteur et je suis Ton Seigneur!" Il se trompa tellement sa joie est immense."

16. Abou Moussa 'Abdallah Ibn Qaïs El-Ach'ari (ra) rapporte que le Messaher d'Allah saw a dit : "Allah swt étend Sa main la nuit pour que le pécheur du jour puisse se repentir et Il étend Sa main le jour pour que le pécheur de la nuit puisse se repentir, et ce jusqu'à ce que le soleil se lève de l'occident." rapporté par Moslem

17. D'après Abou Houraïra (ra), le Messagerd'Allah saw a dit : "Allah acceptera le repentir de celui qui se repent avant que le soleil ne se lève à l'occident." rapporté par Moslem

18. D'après Abou 'Abderrahmâne'Abdallah Ibn'Omar Ibn El-Khattab (ra) Le Prophète saw a dit : "Allah accepte le repentir du serviteur tant qu'il n'as pas rendu l'âme." rapporté par Termidhi qui a dit à son sujet :"C'est un hadith bon et authentique". Hadith déclaré comme convenable par El-Albâni.

19. Zirr Ibn Houbaïch a dit : Je suis allé voir Sefouâne Ibn'Assal ( ra) pour l'interroger sur le passage des mains sur les chaussures et il m'as dit : "Qu'est ce qui t'a amené Ô Zirr?" J'ai répondu : "Le besoin d'apprendre." Il dit : "Les Anges étendent leurs ailes sur ceux qui se consacrent à la science". J'ai dit : " La friction des chaussures, après avoir fait les grands ou les petits besoins naturels, préoccupe mon esprit. Comme tu étais un compagnon du Prophète saw, je suis venu te demander si tu as entendu le Prophète saw mentionner une telle pratique?" Il dit : " Oui, il nous ordonnait, lorsque nous étions en voyage, de ne pas enlever nos chaussures pendant trois jours, et trois nuits, que nous fassions nos besoins naturels ou que nous dormions, sauf en cas d'impureté majeure". Je dis : "L'as tu entendu parler de l'amour?" Il dit : "Oui, tandis que nous étions en voyage avec le Messager d'Allah saw, et alors que nous étions en sa compagnie, un bédouin vint et l'interpella avec sa puissante voix : "Ô Mohammed !" Le Prophète saw lui répondit sur le même ton : "Me voici !" Je m'adressai au bédouin en ces termes : "Malheur à toi! Baisse ta voix car tu es en présence du Messager d'Allah saw, et il nous a été interdit de faire cela!" Il répondit :" Par Dieu, je ne baisserai pas ma voix!" Il ajouta en s'adressant au prophète saw : "L'homme aime les gens de biens mais il n'est pas encore parvenu à leur rang?" Le prophète saw lui dit : "L'homme sera avec ceux qu'il aime le jour de la résurrection!". Puis il continua de nous entretenir, et nous parla d'une porte situé à l'occident, dont la largeur équivaudrait au parcours d'un cavalier marchant pendant quarante ou soixante dix ans,. Sefouâne, l'un des rapporteurs du hadith dit : "cette porte se trouve du côté de la Syrie (Châm), et Allah l'a créée lorsqu'Il créa les cieux et la terre; elle est ouverte au repentir et ne seras fermé que lorsque le soleil se lèvera de son côté" rapporté par Termidhi et autres. Termidhi a dit : "C'est un hadith authentique" Considéré comme convenable par El-Albani

20. D'après Abou Sa'ïd Sa'd Ibn Mâlik Ibn Sinân El-Khoudhri (ra), le Prophète saw a dit : " Il y avait parmi ceux qui vous ont précédés, un homme qui avait assassiné quatre vingt dix neuf personnes. Il demanda qu'on lui indique le nom de l'homme le plus savant de la terre afin de l'interroger sur la possibilité de se repentir. On lui montra un ascète qui vivait retiré et il alla le trouver en lui disant : "J'ai tué 99 personnes; est-ce que je peux me repentir?" Il lui répondit : "Non". Il le tua alors et atteint ainsi le chiffre de 100 victimes. Il demanda de nouveau qu'on lui indique le nom de l'homme le plus savant de la terre afin de l'interroger sur la responsabilité de se repentir. On lui indiqua le nom d'un érudit qu'il alla trouver en lui répétant les mêmes propos. Cet érudit lui répondit : "Oui, et qui peut t'empêcher de te repentir?" Il ajouta : " Va vers telle contrée, tu y trouveras des gens qui adorent Allah; adore-Le avec eux et ne reviens pas vers ton pays, car c'est un mauvais pays." Il partit donc et, alors qu'il se trouvait à mi-chemin, il trouva la mort. Les Anges de la miséricorde et ceux du chatiment se le disputèrent. Les premiers dirent : " Il est venu, le coeur repentant vers Allah", tandis que les seconds dirent : "Il n'a jamais fait de bonne actions". Un ange vint alors à eux sous l'apparence d'un être humain et ils le choisirent comme arbitre. Il leur dit :"Mesurez les distances qu'il y a entre les deux contrées, et celle qui sera la plus prés de son parcours, sera la sienne". Ils mesurèrent donc les deux distances, et trouvèrent qu'il était plus près de la contrée vers laquelle il se dirigeait. Ce furent donc les Anges de la miséricorde qui prirent son âme".  Accepté à l'unanimité. Et dans une version se trouvant dans le Sahîh, il y est dit : "Il était plus près d'une palme du village des vertueux et il fut considéré comme un de ses membres. "Dans une autre version se trouvant dans le Sahîh : "Allah inspira alors à une contrée de s'éloigner et à l'autre de se rapprocher et dit : " Mesurez entres elles". Ils trouvèrent alors qu'il était plus prés de la contrée où il voulait aller d'un empan, et il fut pardonné". Dans une autre version, il y est dit :"Et il dirigea sa poitrine vers la contrée vertueuse."

Posté par riyad-es-salihin à 17:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur CHAPITRE 2

Nouveau commentaire